Entretien avec… Guillaume Goubil (Président de l’association) : « Garder cet état d’esprit convivial » - SO Cholet
Guillaume Goubil

Président du conseil d’administration de l’association depuis décembre 2019, Guillaume Goubil, 44 ans, attache une importance capitale au bien-être de tous au sein de l’association. Ambitieux sur la progression sportive des jeunes, il n’oublie pas la nécessité de faire perdurer l’état d’esprit familial du club avec des valeurs humaines fortes. Rencontre.

L’homme est discret. N’est pas du genre à se mettre en avant. Quand on l’interroge sur lui-même, il choisit habilement l’esquive avec le sourire, parle du club et des perspectives d’évolution, notamment chez les jeunes. L’héritage d’une certaine éducation, peut-être. L’héritage surtout d’une vie professionnelle entamée dans le dur chez Michelin à l’usine, assurément. « Je sais d’où je viens…« , dit-il, humblement. À la lumière, il préfère l’ombre, la discrétion. « Je n’aime pas être mis en avant. J’aime faire les choses, pour les autres. »

Guillaume Goubil, le président de l’association du SO Cholet, est d’abord un homme de conviction. De terrain, aussi. Né à Beaupréau, il déménage avec ses parents à Cholet à l’âge de 5 ans et se dirige rapidement vers le rectangle vert. Sa première licence, c’est à la Girardière qu’il la signe, avant de rejoindre plus tard le SOC à 14 ans. « J’étais latéral droit. Je n’aimais pas perdre. » Après avoir joué dans plusieurs clubs au rythme de ses changements professionnels, « Guigui » termine sa carrière à Mazières. Non sans avoir entre temps pris 2 cartons rouges. Calme et posé donc dans la vie, mais sanguin et combattant sur le pré. « J’étais très attaché au collectif. On se bat ensemble, on défend le maillot. On a rien sans rien sur le terrain. Il faut travailler dur. C’est comme dans la vie. »

Rencontre avec Benjamin Erisoglu

Sur le plan professionnel, avec son BEP-CAP vente décroché à la fin de ses études, l’homme se dirige enfin après plus de 10 ans en usine vers son métier de prédilection : commercial. « Cela a été ma première vraie évolution. J’ai vendu des cheminées, des poêles à bois… » Puis vint la rencontre avec Benjamin Érisoglu, le président du SOC. « On se voyait au club puisque nos fils y jouaient. Le football et nos valeurs humaines nous ont rapproché ».

En 2016, Benjamin, séduit par son parcours, fait appel à lui pour devenir directeur commercial de l’une des sociétés : Pr. Phobe. « J’étais alors Responsable commercial Grand Ouest d’une grande entreprise espagnole. Pr. Phobe était l’évolution de carrière que je voulais et dont j’avais besoin. Je bosse au quotidien avec les acheteurs, avec le laboratoire qui développe nos produits. On est partis de rien, c’était un super challenge à relever. Je suis très heureux et enthousiaste d’occuper ce poste aujourd’hui et de poursuivre la progression de la marque. »

« Apporter de la stabilité avec le Président »

Élu 3 années de suite au sein du conseil d’administration, Guillaume a été porté à la tête de l’association du SOC suite à l’assemblée générale du 6 décembre dernier. Une mission qu’il prend très à coeur. « C’est un honneur qu’une telle confiance m’ait été accordée« , dit-il. Les ambitions pour le club sont multiples. « Je veux que le club reste familial, où chacune et chacun trouve sa place. Les bénévoles et l’investissement des parents sont notre plus grande richesse. Je pense aussi aux éducateurs, comme François Masson qui est un homme extraordinaire et Stéphane Rossi, le nouveau coach de l’équipe première très attaché à la formation. Notre devoir est d’apporter de la stabilité en travaillant en amont et main dans le main avec Benjamin. »

Img 20191206 Wa0000

Guillaume Goubil (à droite, ici en compagnie de Muhammet Erisoglu à gauche) a pris la présidence de l’association du SOC depuis décembre 2019.

« Amener nos jeunes au plus haut niveau »

Son espoir le plus vif ? « Ne plus voir nos jeunes terminer leur pré-formation en signant dans les clubs alentours, aux Herbiers ou ailleurs. » Un véritable crève-coeur qui doit être progressivement effacé. « Nous devons les garder au SOC et les amener au plus haut niveau. Le week-end dernier face au Stade Lavallois en National, le jeune Diaby a fait ses premiers pas avec l’équipe première. C’est un enfant du club, c’est ce vers quoi nous devons tendre. Il faut travailler fort tout en gardant cet état d’esprit convivial où tout le monde aime se retrouver et passer de bons moments. « 

La jeunesse en progression

Cette saison, l’urgence d’un maintien de la R1 – « J’espère de tout coeur que Steve Savidan parviendra à redresser la barre, c’est capital » – se mêle aux ambitions légitimes d’une jeunesse aux portes d’une montée en National. À l’image des U16 en pleine lutte pour la 2e place. « Ce serait génial que les gamins réalisent une grosse fin de saison et parviennent à revenir. J’ai confiance en eux. Aujourd’hui, ils ne sont qu’à 4 points de Vertou qui est en position de monter au plus haut niveau. L’état d’esprit est super, les parents suivent leurs enfants. Je pense aussi aux U17 qui font une très bonne saison, les féminines… Sans oublier toutes les autres catégories d’âge où un gros travail de formation est effectué par les éducateurs et bénévoles. Nous avons un élan positif à conserver et à faire perdurer. Le SOC doit progresser et gagner sa place en National dans les années à venir. »

Valeurs familiales

Parallèlement à cette évolution professionnelle et associative, le fan absolu de l’Olympique de Marseille est devenu père de 3 enfants qu’il suit partout sur les terrains de sport. Son fils Théo, 17 ans, jouait d’ailleurs au SOC il y a encore deux ans. Ses filles Éline (14 ans) et Jade (8 ans), elles, ont préféré les parquets de basket. « Je vais voir mes filles le samedi au basket et Théo le dimanche après-midi au foot. Les week-ends sont bien remplis mais j’arrive toujours à passer du temps en famille. C’est un équilibre essentiel à trouver. Il n’est pas question que je fasse seulement ce que j’ai envie. Il faut que chacun s’épanouisse. » Penser aux autres, toujours. Une valeur impossible à ébranler.

  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Informations sur les champs obligatoiresMandatory field information

Veuillez noter que les réponses aux cases munies d’un astérisque sont obligatoires et nécessaires au traitement de votre demande. L’absence de réponse à un champ obligatoire est susceptible de compromettre le bon traitement de votre demande.

Les informations personnelles portées sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par la société BEN TOUCH DIGITAL Société A Responsabilité Limitée – 5 rue Gutenberg - 49130 LES PONTS DE CE. Nous ne traiterons ou n’utiliserons vos données que dans la mesure où cela est nécessaire pour assurer le traitement de vos demandes et pouvoir vous recontacter. Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978 modifiée et au règlement européen 2016/279 du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de portabilité et d’effacement de vos données ou encore de limitation du traitement. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez sous réserve de la production d’un justificatif d’identité valide exercer vos droits en contactant BEN TOUCH DIGITAL Société A Responsabilité Limitée – 5 rue Gutenberg - 49130 LES PONTS DE CE.

Enfin, nous vous informons de l’existence de la liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel, sur laquelle vous pouvez vous inscrire (https://conso.bloctel.fr/).

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?