Pour le compte de la 15ème journée de championnat R2 féminines, les choletaises (3èmes) se déplaçaient pour y affronter l’équipe de Saumur (6èmes). C’est un nouveau match où les choletaises se déplacent à 11 joueuses du à quelques blessées et une activité professionnelle de certaines le dimanche. Les choletaise s’incline malgré une belle prestation collective (1-0). Saumur : Patry – Lecomte, Chastin, Petit, Chardonneau – Guitton (cap) , Vitre (Dulize 70’), Nosari – Mogendre, Aubry et Babin (Perricher 40’). Entraineur : Alexis Perroux. SO Cholet : Goislot – Deniau, Lenne, Lemoine, Dixneuf – Cousseau, Mulvet, Cholet – Limouzin, Le Bot (cap) et Bouchet. Entraineur : Fréjus Sika. Le début de match est plutôt à l’avantage des choletaises avec une première occasion par Célestine Limouzin qui tente une frappe mais qui n’est pas assez appuyé pour tromper la gardienne (6’). La gardienne choletaise du début de match Orlane Goislot se fait percuter violemment par l’attaquante saumuroise qui prend un carton jaune pour l’occasion (10’) et ceci va entraîner plusieurs minutes de soins … Suite à cet incident les saumuroises vont avoir quelques situations intéressantes. Sur la fin du premier acte, les joueuses de Fréjus Sika sont en temps fort, notamment sur coups de pieds arrêtés mais pas sans concrétiser (42’). La seconde période dans l’ensemble est plutôt équilibrée, il y a des occasions de part et d’autre sans qu’aucune des deux équipes ne puisse faire la différence. Dans le dernier quart d’heure, un coup franc parfaitement tiré par Elodie Guitton, capitaine saumuroise, qui permet au locales d’ouvrir la marque ( 1-0, 74’). Après un changement de gardienne du côté des choletaises, Eva Deniau commet une faute de main en dehors de la surface sur une sortie, double sanction, coup franc et carton rouge. Malgré ce coup du sort, les choletaises vont tout donner pour essayer de renverser la situation sans malheureusement y parvenir. Fréjus Sika : ‘Merci à Alexis Coach de Saumur et aux dirigeants pour l’accueil. J’ai un sentiment partagé sur ce match. Cette rencontre aurait pu être à notre portée, les filles se sont bien battues, elles n’ont rien lâché. Si on avait juste concrétisé toutes nos situations, surtout sur les coups de pieds arrêtés ou toutes les frappes qui n’ont pas été cadrées. Maintenant, un match nul aurait pas été illogique malgré tout.’ Maddy Le Bot Capitaine Choletaise : ‘Malgré que l’on soit que 11 joueuses sur ce match, on n’a pas été ridicules. Il nous a juste manqué l’efficacité ce qui pour moi a été la clé de ce match et de notre défaite, de ne pas avoir aussi une gardienne de ‘métier’ parce que ce coup franc qu’on prend une vraie gardienne aurait eu plus de chance de l’arrêter.’

  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?