François Masson

Arrivé l’été dernier dans les Mauges, François Masson est responsable de la formation au SO Cholet. Dans cet entretien, il évoque son parcours footballistique, son rôle au sein du SOC et les objectifs de la saison à venir.

 

Salut François, peux-tu te présenter ainsi que ton parcours footballistique ?

« Je m’appelle François Masson et j’ai 39 ans. Concernant mon parcours de joueur, je suis formé au Stade Rennais où j’ai évolué avec le club breton jusqu’en U17, puis, j’ai signé un contrat stagiaire de deux ans au SCO d’Angers. Malheureusement, le club angevin a perdu le statut professionnel et j’ai rejoint la GSI Pontivy pour deux saisons. Là-bas, j’ai eu l’occasion de passer mon Bac ES avant de rejoindre l’AS Cannes en 2000 où le club était à l’époque en D2. Je me suis engagé avec le Dijon FCO en Ligue 2 pour 5 ans de 2002 à 2007, puis j’ai signé au Stade Brestois de 2007 à 2009. D’ailleurs, en Bretagne, j’ai joué avec Steeve Elana, actuel gardien des rouges et noirs. Après 2 saisons dans le Finistère, j’ai rallié l’Amiens SC (2009 -2010), puis je suis retourné à Cannes (2010-2011) en National. En 2011, à 31 ans, je me suis fait une rupture des ligaments croisés et je pensais arrêter ma carrière, mais finalement j’ai rejoint Vitré en 2012 (CFA 2), puis La Chapelle des Marais (CFA 2) avant de revenir en Anjou et de signer à Beaucouzé (DH). Là-bas, j’ai pu passer mes diplômes d’entraineur (BEF) avec Lionel Duarte et Steve Savidan notamment, mais j’ai dû mettre le football entre parenthèses durant 3 ans car ma femme a eu quelques soucis de santé. Enfin, avant d’atterrir au SOC l’année dernière, j’ai été recruteur au SCO d’Angers durant la saison 2017-2018. »

Quel est ton rôle au sein du SO Cholet ?

« Je suis responsable de l’école de foot, des catégories U6 à U13 mais également de l’Académie, des catégories U14 à U17. »

Quel bilan peux-tu faire de la saison 2018-2019 ?

« L’année passée a été plutôt positive, avec des garçons que nous avons fait progresser à tous les niveaux. C’était une première saison pour ma part, donc je l’ai vécue comme une année d’apprentissage, il a fallu diagnostiquer rapidement les différentes catégories, mais j’ai eu la chance de récupérer le travail de grandes qualités de mes prédécesseurs. Cette année a été enrichissante et c’est de très bonne augure car le projet du club est en plein essor, c’est très intéressant. »

Quels sont les axes de progression ?

« Nous devons améliorer et offrir de bonnes conditions d’entrainement pour toutes les catégories, ainsi que continuer à faire progresser les enfants. En terme de formation, il nous faut continuer la progression individuelle sur et en dehors du terrain afin de les accompagner au mieux, et pourquoi pas les faire arriver jusqu’à l’équipe nationale ? »

Quels sont les objectifs de cette saison ?

« Nous ne souhaitons pas de résultats secs. Être premier, gagner des coupes n’est pas important. Le plus important est de les accompagner dans leur progression et de leur offrir pleins d’opportunités pour progresser. »

Combien y a-t-il d’éducateurs et de licenciés cette année sur l’académie et l’école de foot ?

« Au total, nous avons 450 licenciés au club, et nous possédons 12 éducateurs pour l’Académie et l’Ecole de foot. »

Quelles sont les valeurs qui sont transmises aux jeunes ?

« Des valeurs de Solidarité, d’Humilité, et de Travail ! »

Quelle est pour toi la signification de la réussite collective ?

« La signification de la réussite collective est, selon moi, lorsque chaque individualité, à l’intérieur du collectif, s’épanouit par la réalisation collective. »

Quels sont les conseils que tu donnerais à un joueur afin qu’il progresse ?

« L’investissement, l’écoute et l’humilité. »

Qu’est-ce qui te fait aimer ton métier ?

« Le partage avec les joueurs et le fait de leur transmettre la passion pour ce sport. »

As-tu un message pour les parents et les supporters ?

« Oui ! Nous devons être le moteur du SO Cholet, par l’investissement personnel et en ayant l’envie d’apporter au club. Il ne faut pas perdre de vue que l’essentiel, à travers le sport, est le plaisir. Nous avons tous un rôle à jouer en tant que joueur ou encadrant, nous sommes présents pour le plaisir de chacun à travers le football. »

Quel est ton meilleur souvenir à Cholet ?

« Je pense que c’est la finale de la coupe de l’Anjou avec mes U17 l’année dernière, car c’était le dernier match de la génération 2002. C’était la fin d’une aventure avec des garçons attachants et avec qui, nous avons vécu une saison épanouissante. »

Pour finir, as-tu une anecdote à nous raconter ?

« Non, je ne peux pas la dire car les personnes concernés vont se sentir gênées ! (rires) »

 

Merci à François Masson de nous avoir accordé cet entretien très enrichissant. Bonne saison à toi, à tes joueurs et à toute ton équipe d’éducateurs. Vibrons Ensemble !

Étiquettes :
  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?