Face à une équipe jouant sa survie en National, le SO Cholet devra se contenter du point du match nul (0-0) face à Marignane Gignac. Sur une partie plutôt fermée, les 2 formations se sont neutralisées au milieu de terrain et se limitant à peu d’actions franches. Merci aux 2100 spectateurs présents pour cette rencontre. SO Cholet : Guivarch – Sango, Seba, Malaga (cap), Mazikou – Kilic, Mexique, Aabiza – Abbas (Keita 64’), Fleury (Baouia 60’) et Rocheteau (Lubin 60’). Non rentrés : Marfaing et Diallo. Entraineur : Romain Revelli. Marignane Gignac : Zaccarelli – Zedadka, Parpeix, Renaut (cap), Kouagba – Assoumin, Mallet, Benaim – Akeb Daoud (Temmar 84’), Bru et Bosca (Baude 75’). Non rentrés : Sagoua et Djacko. Entraineur : Patrice Eyraud. C’est Jérémy Bru qui se montre le plus déterminant dès cette entame de match, mais Théo Guivarch est plus prompt que l’attaquant sudiste (12’). Le jeu s’équilibre dans l’antre jeu, aucune des 2 équipes ne parvenait à prendre le pas sur l’autre. Pourtant, Kevin Rocheteau se montraient un peu plus à la demi-heure de jeu (26’) et Chafik Abbas voyait son tir capté par le portier adverse (41’).

Milieu de terrain très occupé ce jeudi soir. Julien Benaim se montrait dès l’entame de la seconde période, mais Guivarch veillait au grain (54’). Romain Revelli tentait le coup de poker avec 3 changements en 4 minutes. Lubin, Baouia (60’) en lieu et place de Rocheteau et Fleury, puis Keita pour Abbas (64’). Mais, suite à l’expulsion de Djessine Seba, les choletais devaient se contenter de ce point, même si la dernière action sur coup franc, repris de la tête de Kevin Malaga retenait le souffle de tout un stade (93’).

Romain Revelli (Coach Cholet) : ‘On va retenir le point uniquement, car on ne mérite pas mieux. C’est difficile de gagner un match quand le gardien adverse n’a pas plongé une fois Avec ce genre d’équipe qui jouent avec un bloc bas, en contre, c’est compliqué et ce n’est pas ce qui nous va le mieux. Offensivement, aujourd’hui on n’avait pas le sang, le jus pour se trouver, combiner, faire plus que ça. Notre utilisation du ballon n’a pas été suffisante en première période, on l’a eu beaucoup mais on l’a mal utilisé par manque de présence dans la surface. On a bougé les joueurs à la mi-temps, je trouve qu’on a bien repris, je pensais qu’on allait enflammer le match, c’était l’idée pour ne pas avoir de regrets. Mais ça n’a été bien qu’un quart d’heure, on a fait des changements très tôt, pour amener de la vitesse, malheureusement après le carton rouge de Djessine Seba, il fallait garder ce point. Malgré notre discours pour dédramatiser l’enjeu, les joueurs se sont peut-être mis un peu trop de pression, on est une jeune équipe, il y avait du monde au stade, les gars avaient vraiment envie de faire plaisir au public, mais certains d’entre-eux ont joué le match avant. Peut-être que ça va nous libérer pour aller à Chambly (jeudi prochain) mais j’ai trouvé mon équipe tendue à l’échauffement. On a manqué d’idées sur le plan offensif, dans la sortie de ballon, on n’a pas réussi à maîtriser les événements. Quand les matchs sont fermés, même si on veut bien faire, on a du mal à y arriver, ce sont des axes de travail, ça !’

  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?