Pour le compte du 6ème tour de la Coupe de France, le SO Cholet s’est difficilement qualifié (0-2), après prolongation, face à une vaillante équipe de Mulsanne Téloché. En effet, 15 jours après l’exploit du 5ème tour avec l’élimination de Laval au profit des sarthois, ces derniers ont bien cru réitéré la performance. Mais si les choletais ont eu du mal à concrétiser les actions, plutôt bien construites d’ailleurs, c’est en parti à la faute d’une défense locale très solidaire. AS Mulsanne Téloché : Gouffé – Beunardeau, Poret, Ribault, Mateta (cap) – Nourri, Nasle (Aubert 86’), Bouttier – Combo, Juin (Marionneau 70’) et Laurent (Brement 121’). Non rentrés : Sechet et Jeanneau. Entraineur : Pascal Lesourd. SO Cholet : Guivarch – Seba, Mazikou, Bamba, Saintini – Keita (cap), Lubin (Trabelsi 64’), Kilic – Abdeldjelil (Aabiza 70’), Mexique (Sango 84’) et Abbas (Reale 91’). Non rentré : Marfaing. Entraineur : Romain Revelli.

La traditionnelle photo du début de match. La première période commence timidement, les locaux s’offrant même 2 corners consécutifs (4’). Mais rapidement les joueurs de Romain Revelli se mettent sur les bons rails. Les premières banderilles commencent à fuser et la défense mulsanoise se met en place. Malgré les efforts répétés et les nombreux tirs des choletais, score nul et vierge à la pause (0-0). On reprend les mêmes ingrédients sur la seconde période. Cholet domine outrageusement les débats et les locaux se contentent de défendre ne touchant quasiment pas son attaquant de pointe. Trabelsi et Aabiza replacent respectivement Lubin (64’) et Abdeldjelil (70’) puis Sango prend lieu et place de Mexique (84’). Malgré de nouvelles occasions, score nul et vierge à la fin du temps réglementaire, place aux prolongations.

Bradley Mazikou va ouvrir la marque … tardivement. Si la première période de 15 minutes est encore une fois à l’avantage des choletais, la seconde montrent des locaux affaiblis. On se rapproche pourtant de la séance fatidique des tirs aux buts. Mais sur un exploit individuel, Bradley Mazikou délivre les siens d’un superbe tir du droit ( 0-1, 117’). Puis, dans la foulée, Samed Kilic entérine la qualification ( 0-2, 119’).

Et Samed Kilic à fini le travail. Pascal Lesourd (Coach Mulsanne) : ‘On a manqué de lucidité sur certaines phases offensives, mais nous avons dû dépenser tellement d‘énergie en défense que cela me semble logique. On peut être fier de ce que l’on a réalisé.’ Romain Revelli : (Coach Cholet) : ‘Je tiens à féliciter l’équipe adverse qui nous a posé beaucoup de problèmes avec une stratégie très défensive. Ils ont très bien défendu, c’était leur plan de jeu, de notre côté, nous avons fait un bon match, bien meilleur qu’à Segré où nous avions été laborieux, là, nous avons cherché à mettre du rythme, mais face à un bloc très bas, on a manqué d’agressivité offensive en première mi-temps pour marquer des buts, même si on a eu des occasions de le faire, et en seconde période on est tombés sur un très bon gardien qui a fait quelques arrêts importants. On a fait ce qu’on pouvait faire de mieux en ce moment, avec nos absents. On sait qu’on manque un petit peu de force offensive, on l’a vu aujourd’hui, mais on est restés dans notre plan de jeu, tout en sachant qu’en coupe, même si on se qualifie au fin fond de la nuit, ou au dernier des pénaltys, le plus important est de passer. Bravo à nos adversaires pour n’avoir rien lâché, et bravo à nous pour avoir marqué au bout de la prolongation, sans avoir cédé à l’énervement. On a su rester calmes, et on a toujours joué dans un bon état d’esprit, on aurait évidemment préféré l’emporter plus facilement, mais l’important c’est la qualification, et le contenu n’a pas été si mauvais que cela, il a juste manqué les buts. On rejoue dès jeudi contre Chambly, on se devait aussi de préserver certains éléments et donner du temps de jeu à d’autres. On avait bien préparé notre affaire, je suis venu ici la semaine dernière avec mon adjoint, voir notre équipe 2 s’imposer, mais le contexte était vraiment différent. Cette équipe on la connaissait bien, on l’a respectée, et son savait que défensivement elle était très bien organisée, cet après-midi elle a livré un vrai match de Coupe.’

Les choletais ne sont pas tomber dans le traquenard sarthois. (Photo Benoît Delaisse).

  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?