Sur un match aux 2 périodes opposées, Cholet et Boulogne se quittent sur un score de parité (1-1). Si le premier acte est plutôt de bonne facture, la seconde elle, vire rapidement à un acte d’inachevé, coupé, haché … Ombre au tableau côté choletais, avec pas moins de 3 blessés … SO Cholet : Guivarch – Sango, Malaga (cap), Seba, Bamba (Diallo 53′) – Kilic, Mexique (Aabiza 19’), Reale – Baouia, Fleury, Rocheteau (Abbas 73’). Non rentrés : Marfaing et Lasme. Entraîneur : Romain Revelli. US Boulogne : Mandanda (cap) – Duterte (Bassouamina 84’), Musavu King, Lina, M’Dahoma – Frikeche, Ouammou, Senneville – Maah (Konaté 73’), Kraichi, Serin (Argelier 59’). Non rentrés : Béghin et Framery. Entraîneur : Olivier Frapolli.

La défense choletaise sollicitée en début de rencontre. Dès le début de la rencontre, ce sont les visiteurs qui se montrent les plus pressants en s’installant dans le camp Choletais. Une domination stérile, qui ne se concrétise par l’intermédiaire de Musavu King qui envoie un ballon de la tête sur la barre transversale de Théo Guivarch (20’). Une alerte qui a pour effet de réveiller les footballeurs locaux qui deviennent enfin menaçants. D’abord sur un exploit individuel de Kevin Rocheteau qui après avoir slalomé dans le camp adverse adresse un bon tir qui passe au ras du poteau de Rifi Mandanda (23’). Puis, par Abdel Aabiza, tout juste rentré en jeu, pour suppléer Jonathan Mexique (blessé), à la réception d’un centre en retrait parfait de Nadjib Baouia, il trompe le portier Boulonnais d’un superbe plat du pied poteau rentrant ( 1-0, 25’). La nouvelle recrue Choletaise Maxime Fleury est proche de doubler la mise, mais frappe phénoménale décochée de 25 mètres passe de peu au-dessus (35’). La fin de première période est compliquée pour les Choletais, qui reculent beaucoup et commencent à perdre trop de ballons, ils vont le payer cash en fin de période quand Mathias Serin reprend un premier tir d’Abdelkader Kraichi, pour remettre les deux équipes à égalité ( 1-1, 40’). Puis, Robert Maah, à deux minutes du terme donne encore le frisson dans le dos des supporters Choletais en se créant deux occasion franches dont une sur le poteau, mais sans succès (42’) (43’).

Abdel Aabiza à ouvert la marque. En seconde mi-temps, les Choletais vont se retrouver en supériorité numérique, Mr. Rouquette l’arbitre de la rencontre renvoie Musavu King aux vestiaires, puni pour un pied haut à hauteur du visage de Maxime Fleury (55’). A partir de ce moment, le jeu est à sens unique, les Choletais investissent le camp adverse, et les visiteurs multiplient les actes d’anti-jeu pour gagner du temps. Victime d’une grosse semelle sur la cheville, Kévin Rocheteau est évacué sur une civière (73’). Cholet pousse, Thierry Argelier est bien proche du CSC, en effectuant un dégagement sur sa barre transversale (84’), avant que Samed Kilic, rate de peu la lucarne (78’).

Samed Kilic à la lutte. Dans un match particulièrement haché, les deux camps ont eu leur chance à tour de rôle et se sont séparés sur un match nul, qui au final n’arrange en fait personne. Les hommes de Romain Revelli ont malgré tout obtenu un bon match nul (qui leur permet de prolonger leur bonne série en cours), mais ils peuvent avoir quelques regrets car il y avait moyen de faire bien mieux encore, face à un prétendant à la montée. Ce partage des points s’est fait cependant au prix fort pour les Choletais qui ont payé vendredi soir, un lourd tribut en perdant trois de ses éléments majeurs à savoir Jonathan Mexique, Ali Bamba, et Kevin Rocheteau, sortis sur blessure. Après le match, le technicien du SOC confiera ‘… c’est embêtant, mais je salue l’esprit combatif du groupe. On a souffert en première mi-temps, mais ont s’est accrochés.’ Plus de photos sur : Instants Photoballistiques >>

  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?