Victoire importante pour le SO Cholet face à la JA de Drancy sur le score de (2-0). Victoire acquise dans les dernières minutes du match, notamment due à la résistance d’un adversaire coriace. Pas une surprise non plus, car le technicien choletais l’avais bien dit en conférence d’avant match : ‘C’est une équipe performante depuis début janvier, avec 1 victoire, 3 nuls et 1 défaite’. SO Cholet : Guivarch – Sango, Malaga (cap), Seba, Diallo – Kilic, Aabiza, Abbas (Lubin 83’) – Trabelsi (Baouia 68’), Rocheteau (Lasme 90’) et Fleury. Non rentrés : Marfaing et Mwendy. Entraineur : Romain Revelli. JA Drancy : Lume – Cabaton, Khous, Coulibaly, Ekani – Imamo, Doumbia, Dahchour (cap) – Diop (Jean Etienne 78’), Koné (Camara 62’) et Gomel (Bando 22’). Non rentrés : Desprez et Diongue. Entraineur : Abdelmalik Hebbar. L’entrée des joueurs. D’entrée, les drancéens mettent la pression sur le bloc défensif choletais. Benjamin Gomel met en exergue les talents de Théo Guivarch rapidement (11’). Ce même Gomel qui doit laisser ses coéquipiers pour cause de blessure (20’). La possession est bien du côté des ‘bleus’ et les choletais sont bien en place. Ce qui donne, sommes toutes, une période assez fermée, avec peu d’occasions franches. Côté parisien, on notera un coup franc de Bando Ngandé flirtant avec le montant de Guivarch (32’) et en fin de 1ere mi-temps, le duo Rocheteau-Fleury ne trouvait pas le cadre de Lume (41’).

Guivarch en pleine action. Si les joueurs du SOC se montrent plus ‘piquants’ dès l’entame avec la doublette Kilic-Aabiza plus en vue, ce sont, une nouvelle fois, les adversaires qui sont plus dangereux. Ils poussent les locaux dans leurs ultimes retranchements, pliants mais sans rompre grâce à un Guivarch en état de grâce (70’) et (72’). La tempête passée, les protégés de Romain Revelli obtiennent un coup franc botté par Kevin Rocheteau. Le mauvais renvoi de la défense parisienne revient vers Abdel Aabiza qui, d’une superbe frappe et avec l’aide des 2 montants, trompe Clément Lume ( 1-0, 78’). Des lors, libérés, les choletais se projettent plus facilement vers l’avant, et Marvin Lubin filant droit au but est fauché à la limite de la surface. L’inévitable Rocheteau transforme le penalty et passe à 10 buts pour cette saison ( 2-0, 88’). Victoire aux forceps, mais victoire qui compte pour une soirée réussie !!

Le penalty de Kevin Rocheteau entérine la victoire du SOC.

  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?