Soirée cauchemardesque à Le Basser, lieu où les joueurs du SOC se sont écroulés dans les 4 dernières minutes, au bout d’un match qu’ils tenaient pourtant. Ils s’inclinent (3-2) ! Stade Laval : Bouet – Lambèse (Perrot 79’), Cissé, Ba (cap), SCaramozzino – Robic (Etinof 84’), Obbabi, Camara – Vincent (Danic 57’), Ndilu et Keita. Non rentrés : Mensah et Makhedjoufs. Entraineur : Pascal Braud. SO Cholet : Guivarch – Diallo, Seba, Malaga (cap), Sango – Reale (Baouia 46’), Aabiza (Lubin 82’), Kilic – Mexique, Fleury (Trabelsi 66’) et Rocheteau. Non rentrés : Marfaing et Mazikou. Entraineur : Romain Revelli. La première période est plutôt rythmée mais laisse place à quelques approximations de part et d’autre. Ce sont les locaux qui se montrent les plus dangereux avec un coup franc d’Anthony Scaramozzino qui frappe la transversale de Théo Guivarch (4’). Les choletais répliquent par à-coups sans mettre réellement en danger Jean Bouet. Alors que l’on se dirige vers la fin de la période, Cholet se voit contrer sur une phase offensive. Sur la contre-attaque, Bridge Ndilu rentrait dans la surface et ajustait une talonnade pour Antony Robic qui trompait le portier du SOC ( 1-0, 46’). Dès l’entame de la seconde mi-temps, Enzo Reale (touché au mollet) doit laisser sa place à Najib Bouia (46’). Cholet pousse et se procure ses premières actions franches. Kevin Rocheteau son duel repoussé par Bouet (49’) et sa seconde tentative était taclée par Alioune Ba (52’). Et le SOC allait prendre logiquement l’avantage par Jonathan Mexique, tout heureux de voir sa frappe contrée par Mahdi Camara ( 1-1, 81’), puis sur un tir de Marvin Lubin servi idéalement par Baouia ( 1-2, 84’). Véritable tournant du match, la dernière tentative de Rocheteau qui loupait la, sa ‘balle de match’ face une nouvelle fois au gardien local (87’). A l’agonie dans les 15 dernières minutes, les ‘tangos’ vont renaitre de leurs cendres … dans le temps additionnel. Sur 2 corners consécutifs, ils allaient trouver la faille et faire tomber le SOC à terre ( 2-2, 91’) par Camara et ( 3-2, 94’) par Cissé. Très dur … Romain Revelli (Coach Cholet) : ‘Je suis très en colère. Je crois que nos joueurs ont pensé avoir la victoire en poche. On a ressuscité des morts, on fait une grosse 2ème mi-temps mais le foot, c’est 95 minutes. C’est une belle leçon de morale d’une équipe expérimentée. Nous, on panique et on ramène même pas un match nul.’

  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?