Jonathan Mexique

Avec 3 victoires en 4 journées, le Stade Lavallois a d’emblée affiché ses ambitions de montée en Ligue 2. Leaders du championnat, les Mayennais se déplacent à Cholet (vendredi, 20 heures) avec l’intention de poursuivre leur belle série. Mais les hommes de Stéphane Rossi, invaincus, ne l’entendent pas de cette oreille. Loin de là.

Après le report de leur match à Concarneau vendredi dernier, les Choletais remettront le couvert demain soir face au Stade Lavallois, l’un des ogres du championnat. « Laval est une très bonne équipe, concède d’emblée le coach du SOC. Avec Olivier Frappoli, ils ont un très bon entraîneur, qui connaît bien ce championnat. C’est une équipe à son image : disciplinée, puissante, avec de la vitesse. Bref, toutes les qualités requises pour bien figurer en National. »

« Nous devrons élever le curseur »

Le jeu mayennais a été bien étudié côté choletais. « Le rapport de force va être très intéressant. Nous devrons répondre sur un plan athlétique, tactique mais aussi technique car Laval a de très bons joueurs techniquement, capables de faire la différence. Laval a des qualités mais aussi quelques lacunes. Nous devrons élever le curseur. »

Pour les Rouge et Noir, les ingrédients seront bien sûr similaires à ce qui a été observé depuis le début de la saison. « On mise sur notre état d’esprit, notre qualité et notre organisation pour mettre en difficulté cette équipe. Ce sera un beau match à jouer, avec du monde et l’engouement qui commence à prendre », poursuit Stéphane Rossi. La victoire contre Sète a donné pleine confiance à son groupe. « Il y a eu des choses que l’on n’avait pas l’habitude de voir : on a pris un but, on en a marqué trois, on a fini très fort. On franchit quelques marches et quelques paliers », se réjouit-il.

« Nous sommes déterminés »

Frustrés par le match reporté à la dernière minute dans le Finistère, les joueurs choletais ont hâte de retrouver la compétition, qui plus est avec une telle affiche. « Nous sommes déterminés, cela va être un beau match face au leader, lance le capitaine Jonathan Mexique qui se montre très satisfait du début de saison. Nous avons un bon groupe, qui vit bien. Nous sommes soudés. J’ai le brassard mais je considère qu’il y a plusieurs capitaines sur le terrain. J’espère que la saison sera belle, » explique le Sarthois d’origine.

Laval, la bête noire choletaise

Face aux Tangos, le SOC devra également renverser le cours de l’histoire récente. Sur les 7 dernières confrontations, les Maugeois n’ont glané que 2 matchs nuls pour 5 victoires lavalloises (dont une en Coupe de France en 2016). La saison dernière, au stade omnisports, les coéquipiers de Dylan Mboumbouni avaient arraché le point du nul en fin de match grâce à un doublé de Gomel (2-2).

Cette saison, Laval compte déjà 9 points en 4 matchs (3 victoires, 1 défaite) avec 2 succès en déplacement à Orléans (1-0) et au Stade Briochin (2-0). Aux Choletais de faire mentir les statistiques !

 

  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?