Félicitations au groupe de Richard Bouillard pour la nette victoire (3-0) et la qualification face à la belle équipe d’Aurillac Arpajon.

. Qualification avec la manière, devant un public qui a répondu présent. Pour la 7ème fois de son histoire, le SOC se hisse en 32èmes de finale de la Coupe de France (voir palmarès ci dessous). Il y sera le seul club du Maine-et-Loire, car le SCO d’Angers s’est fait sortir sans gloire par Dinan-Lehon. Attendons le tirage, lundi 08 décembre au Caroussel de Louvre de Paris. Un grand merci aussi à l’illustre légende verte, Monsieur Oswaldo Piazza qui a donné le coupe d’envoi de la rencontre.

Pas de round d’observation sur l’entame de la 1ère période. Si Alexis Raud est le premier à viser la cage de Jonathan Montero (2’), les adversaires répondent aussitôt par Mathieu Yves et Daniel Abessolo avec une combinaison dans la surface (3’). La partie s’équilibre donc, on notera quelques fébriles attaques aurillacoises sur la première demi-heure. Mais sur une belle percée de Thibault Hoberte, ce dernier centre pour Khass Diop qui reprend de demi-volée. Le portier d’Aurillac est battu, le SOC ouvre le score ( 1-0, 34’). Le vif attaquant Daniel Abessolo aura 2 situations pour revenir à la marque, mais en vain (39’) et (43’). Ce sont bien les coéquipiers de Jean Christophe Cesto qui reviennent aux vestiaires avec un but d’avance.

Le début de la seconde période est du même acabit du côté du jeu choletais. Sérieux, concentrés, ils vont même faire le break, suite à une frappe lourde d’Alexis Richard, tout juste rentré, le goal cantalien relâche le ballon dans ses propres buts. C’est du délire dans la stade Pierre Blouen ( 2-0, 65’) et Aurillac a les 2 genoux à terre. Nouvelle tentative d’Alexis Raud sur coup franc (73’) mal négociée par le portier malheureux de la soirée. Mamoudou Sall tente de réduire le score sur un ultime rush mais son tir n’est pas cadré (80’). Dans les arrêts de jeu, sur un centre-tir venant du côté droit, Thibault Horbette trompe à son tour Jonathan Montero ( 3-0, 93’). Les choletais pouvaient chanter ‘on est en 32ème’ au coup de sifflet final. Bravo à tous !

Richard Bouillard (Entraîneur Cholet) : ‘On s’est égaré la semaine dernière, là on a retrouvé une équipe. Je pense qu’on ne l’a pas volé. On a mis des choses en place. Il faut qu’on réussisse à faire ça dans la durée. On est capable de faire ça face à tout le monde. On est quand même en 32es , ce n’est quand même pas anodin. On n’a pas beaucoup d’occases mais eux non plus. On était parti pour être solide, pour ne laisser aucune brèche. On était là pour se qualifier. Il fallait être solide. Là, trois buts et trois attaquants, c’est très bien.’

Yves Savatte (Directeur Général Cholet) : ‘Aujourd’hui (hier) , on a retrouvé nos valeurs, vaillants, concentrés et la coupe, ça reste magique. C’est celui qui en veut le plus qui passe. Aujourd’hui, c’était Cholet. On l’a vu dans la maîtrise de balle, dans la possession de balle. On a été consciencieux. On a appliqué ce qu’on avait dit, voilà le résultat : 3-0. Du réalisme, c’est ce qu’on avait demandé.’

Alexis Richard (Attaquant Cholet) : ‘Je suis content, j’ai apporté ma plume à la victoire. Ça nous a permis de souffler un peu. On n’était pas à l’abri d’un contre. La coupe de France c’est du bonus. C’est la première fois que je suis en 32èmes.’

Stevie Riga (Milieu Cholet) : ‘C’est avant tout un gros match collectif. J’ai essayé de pallier mes défauts par de l’agressivité. Tomber contre une grosse équipe, ce serait un beau cadeau.’

Alain Lavaron (Entraîneur Aurillac) : ‘C’est un peu sévère compte tenu qu’on a eu deux ou trois situations dangereuses qu’on aurait pu concrétiser. Objectivement, on a eu du mal à rentrer dans ce match. Le voyage était dans les jambes et aujourd’hui (hier), on n’était pas forcément à notre meilleur niveau. Ils ont été hyperréalistes. Il aurait fallu élever un peu notre niveau de jeu, être un peu plus précis dans l’entre-jeu, avoir une meilleure maîtrise technique. Ils ont la capacité de donner à ce match là un certain rythme et de l’intensité qui nous a fait défaut en début de match. Je pensais que les garçons allaient retrouver un peu plus de rythme mais en fait non. On est sans doute un peu marqué par rapport à l’enjeu peut-être. On est là aussi depuis le début de saison, on n’a jamais eu un week-end, il est possible que les joueurs manquent un peu de fraîcheur. Il faut être réaliste, on ne l’a pas été. Cholet a su jouer crânement sa chance.’

Nicolas Capredon (Capitaine Aurillac) : ‘Sur un match comme ça où c’est serré, c’est difficile d’en prendre trois. On a été un peu frileux pendant les 20 premières minutes. On a toujours du mal à se mettre en jambe, à mettre notre jeu en place. On les a mis en danger sur la fin de la mi-temps. Il y a le but qui nous casse un peu les jambes.’

Palmarès du SOC en Coupe de France :

1933 : Quevilly bat COC : 3-1 (32e)

1939 : CA Paris bat COC : 8-0 (8e)

1954 : Bordeaux bat SOC : 1-0 (32e)

1963 : Toulon bat SOC : 2-1 (ap prol, 32e)

1968 : Cambrai bat SOC : 1-0 (16e)

1970 : Montluçon bat SOC : 5-3 (32e)

1987 : SOC bat SCO : 1-0 (7e tour ap)

Quimper bat SOC : (2-0 et 2-1 ap, matchs aller et retour, 16e)

1988 : Rouen bat SOC : 3-1 (32ème)

1989 : Nantes bat SOC : 2-0 (16ème)

1990 : SCO bat SOC : 3-0 (7e tour)

2000 : la Roche VF bat SOC : 0-0 ap (6 TAB à 5, 32e)

2001 : La Roche VF bat SOC : 3-2 (8ème)

2009 : Saumur bat SOC : 2-2 ap (tab, 7e tour)

2013 : Vitré bat SOC : 5-2 (ap, 7e tour)

2014 : SOC bat Aurillac : (8ème tour)

2015 : ??

  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Informations sur les champs obligatoiresMandatory field information

Veuillez noter que les réponses aux cases munies d’un astérisque sont obligatoires et nécessaires au traitement de votre demande. L’absence de réponse à un champ obligatoire est susceptible de compromettre le bon traitement de votre demande.

Les informations personnelles portées sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par la société BEN TOUCH DIGITAL Société A Responsabilité Limitée – 5 rue Gutenberg - 49130 LES PONTS DE CE. Nous ne traiterons ou n’utiliserons vos données que dans la mesure où cela est nécessaire pour assurer le traitement de vos demandes et pouvoir vous recontacter. Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978 modifiée et au règlement européen 2016/279 du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de portabilité et d’effacement de vos données ou encore de limitation du traitement. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez sous réserve de la production d’un justificatif d’identité valide exercer vos droits en contactant BEN TOUCH DIGITAL Société A Responsabilité Limitée – 5 rue Gutenberg - 49130 LES PONTS DE CE.

Enfin, nous vous informons de l’existence de la liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel, sur laquelle vous pouvez vous inscrire (https://conso.bloctel.fr/).

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?