Alors qu’ils pensaient avoir fait le plus dur, notamment en stoppant un penalty et en ouvrant le score, finalement, les choletais de Romain Revelli partagent les points face à Avranches (1-1) et sortent du match avec une certaine frustration. Le SOC continue sa belle série d’invincibilité de 7 matchs sans défaite (CDF inclue). US Avranches : Beuve – Bonenfant, Danger, Dekoke, Saunié – Maziz, Boateng (cap), Colin – Puel, Farnabé (Alouache 44’) et Sissoko. Non Rentrés : Guyonnet, Michel, Lamonge et Séance. Entraineur : Frédéric Reculeau. SO Cholet : Guivarch (Marfaing 46’) – Seba, Saintini, Malaga (cap), Mazikou – Mexique, Kilic, Sango – Trabelsi (Lasme 75’), Rocheteau et Abdeldjelil (Réale 86’). Non rentrés : Baouia et Abbas. Entraineur : Romain Revelli.

Le 11 choletais. Ce sont les choletais qui monopolisent le cuir dès l’entame en se plaçant dans le camp des Avranchinais. Si Théo Guivarch est sollicité par Julien Farnabé (11’) et par Paulin Puel (24’), Kevin Rocheteau répond sur 2 têtes coup sur coup qui passe au-dessus des buts locaux (29’) et (31’). Cholet pousse et Saad Trabelsi tente la frappe, mais celle-ci s’envole (32’). Sur un contre des adversaires, l’arbitre sanctionne Djessine Seba d’un penalty et d’un carton jaune. Farnabé se faisant justice lui-même, Théo Guivarch repousse la tentative (39’).

Cholet dans le camp adverse. Pour cette seconde période, Alexandre Marfaing remplace Guivarch dans les buts choletais, touché au dos (46’). Oussama Abdeldjelil très remuant tente la frappe devant Anthony Beuve, en vain (51’). Marfaing repousse à son tour le tir de Sissoko (54’) et Kevin Rocheteau flirte avec le montant du portier adverse (58’). Le match est toujours indécis. A la retombé d’un corner, Rocheteau fusille Beuve et ouvre le score avec l’aide du poteau ! ( 0-1, 70′). Dans la foulée, Abdeldjelil est tout proche de doubler la mise, mais il manque son face-à-face (72′). Saad Trabelsi est remplacé par Bryan Lasme, première apparition de la saison pour le numéro 23 choletais (75′). Les protégés de Reculeau poussent vraiment. Alexandre Marfaing est, jusqu’à lors, impeccable, il sort même une superbe parade sur la lourde frappe de Charles Boateng (89’). Mais dans les ultimes minutes, égalisation d’Avranches signé Remi Bonenfant de la tête. C’est cruel … (1-1, 92′).

Le but de Rocheteau ne suffira pas à la victoire espérée.

  • Facebook
     
  • Instagram
     
  • Twitter
     
  • Youtube
     
  • Linkedin
     

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?